• Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Dernières nouvelles

Prenez connaissance des initiatives et manifestations qui se déroulent dans le monde pour défendre les droits de chacun. Rejoignez-nous et ensemble nous ferons avancer les choses.

Retour

© OHCHR

Défendez les droits de quelqu’un aujourd’hui! — Vos témoignages

Ce mois-ci, Stand Up revient sur certains témoignages au sujet d’actions menées pour défendre les droits de quelqu’un.

Défendre les droits génésiques au Brésil

par Ana Barreto

Je m’appelle Ana Barreto et je suis afro-brésilienne. Je travaille comme boursière pour la Fédération internationale pour la planification familiale/Région de l’hémisphère occidental au Brésil. Dans mon emploi de coordinatrice d’un projet pour les jeunes dans le quartier de Jardim Angela/Capao Redondo (le quartier était considéré par les Nations Unies comme le plus dangereux de la planète en 1996), j’ai établi des partenariats avec d’autres organisations à but non lucratif, des universités, des organisations internationales et des organismes gouvernementaux afin d’offrir aux adolescents vulnérables la possibilité de changer leur vie grâce à l’accès à l’éducation formelle, notamment à une éducation sexuelle complète. Auparavant, je travaillais pour l’UNICEF à la promotion des droits des enfants et des adolescents dans les programmes publics mis en œuvre au Brésil, plus particulièrement pour les habitants des zones rurales et pauvres du pays. Dans mon travail d’assistante au sein du bureau du Coordonnateur résident des Nations Unies, j’ai privilégié les questions relatives à l’égalité entre les races et les genres, l’accès à l’éducation, les droits sexuels et génésiques, la lutte contre la pauvreté et l’émancipation des jeunes.

Aider à mettre un terme à la violence conjugale en Indonésie

par Tiara Nugroho

En août 2016, Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme m’a désignée comme représentante de mon pays, l’Indonésie, pour parler au nom des victimes de la violence conjugale dans le monde. Une vidéo de mon témoignage a été présentée lors d’une session du Conseil des droits de l’homme à Genève. Le fait de devoir me battre face à ce traumatisme, sans aucun soutien de la part de mon gouvernement, m’a amenée à fonder l’Organisation pour les femmes victimes de violence conjugale en Indonésie. Je rêve un jour de pouvoir créer un refuge/une maison de transition pour les femmes et leurs enfants. Je rêve de disposer de fonds pour prendre en charge les frais de justice, les frais de déménagement et créer un atelier/une agence pour l’emploi et aider les femmes à se reconstruire.

Faire front contre la haine raciale

par Aurellia Ang

Je suis chinoise et je vis à Djakarta. Nous, les Chinois, nous sommes une minorité en Indonésie et nous sommes victimes de violences raciales de la part de la race majoritaire ici. Ils nous ont accusés de leur voler leurs entreprises et de les faire souffrir en les dépouillant de leurs biens et de leurs revenus. Mais, récemment, cette question nous a valu le soutien de groupes appartenant à la majorité. J’ai également appris que certaines personnes appartenant à la majorité nous avaient sauvés, nous la minorité chinoise, d’attaques perpétrées en 1998, en nous cachant et en se faisant passer pour notre famille. M’inspirant de ces actes courageux, je souhaite inciter toute personne appartenant à la majorité de votre pays à prendre la défense de vos minorités. Soyez courageux; vous appartenez à la même nation, elles (les minorités) sont nées dans le même pays que vous et nous avons les mêmes droits et aucune distinction ne devrait être établie sur la base de la race. Ne soyez pas coupable de racisme. Si vous voyez une minorité être victime de racisme, venez-lui en aide. Sauvez-nous. #Majoritystandsforminority


Note du rédacteur: Ces récits reprennent les mots précis des participants ; ils ont toutefois été adaptés en réponse à des contraintes de longueur et pour plus de clarté. Leur exactitude n’a pas été vérifiée. *Le HCDH n’assume aucune responsabilité quant aux liens externes qui accompagnent ces récits. 

Vous avez vous aussi, ou vos amis, accompli une action pour défendre les droits de l’homme de quelqu’un? Envoyez-nous un e-mail en utilisant le formulaire sur la page AGISSEZ .


retour